Archives pour juin, 2011

logo_apple

Effectuer vos mis à jour en ligne de commande sur Mac OS X

1

Compatriote du terminal et de la ligne de commande, bonjour à vous.

Aujourd’hui dans la section « astuces bidon trop super cool », je vais vous expliquer comment mettre à jour votre version de Mac OS X en ligne de commande.

apple-update

apple-update

Plus sérieusement, cette astuce est très utile lorsque :

- vous décidez de voir en détails les MAJ possibles pour votre Mac,

- vous installez séparément les MAJ,

- vous en ignorez certaines,

- lorsque vous vous connectez en SSH sur votre machine Mac.

Pour cela, utilisez la commande :

« softwareupdate » en y ajoutant un ou des arguments :

 « softwareupdate -i -a » = installer toutes les mises à jour trouvées.

  • « softwareupdate -l » = lister les MAJ disponibles.
  • « softwareupdate -i ‘nomdulogiciel’ » = installer ‘nomdulogiciel’.
  • « softwareupdate –ignore ‘nomdulogiciel’ » = ignorer la MAJ de ‘nomdulogiciel’.
  • « softwareupdate –schedule »= Contrôler la périodicité de MAJ des mises à jour (automatique ou manuelle).
  • « softwareupdate –schedule on » = Activer la recherche de MAJ automatique.
  • « softwareupdate –schedule off » = Désactiver la recherche de MAJ automatique 
logo_apple

OS X : Solution pour réinitialiser votre mot de passe perdu de son Mac

32

Vous avez perdu votre mot de passe OS X, ou vous ne vous en souvenez plus. Pas de panique. Effectuer les manipulations suivantes :

1- Mac éteint. Démarrer votre Mac en maintenant la combinaison de touche Commande (Pomme) + S, puis une pression sur le bouton de démarrage.

PS : Attendez que terminal s’affiche puis relachez Pomme + S

2- Vous devez d’abord « checker votre filesystem » :

fsck -fy

3- Ensuite vous devez monter votre disque racine en écriture :

mount -uw /

4- Puis taper exactement la commande suivante :

rm /var/db/.applesetupdone

5- Demander à rebooter l’ordinateur :

reboot

6- L’ordinateur va ensuite redémarrer comme si vous le démarriez pour la première fois. Suivez l’assistant afin de créer un nouveau compte utilisateur ainsi qu’un nouveau mot de passe.
7- Une fois l’assistant terminé, Cliquez sur le bouton Pomme, rendez-vous dans les Préférences Système, puis Comptes.

osx-compte-utilisateur

osx comptes utilisateur

8- Déverrouillez le cadenas afin de pouvoir effectuer des modifications sur les comptes. Indiquer le nouveau nom d’utilisateur ainsi le nouveau mot de passe.
9- Sélectionner le compte utilisateur avec le mot de passe perdu, puis cliquer sur « Réinitialiser le mot de passe »
10-Indiquer le nouveau mot de passe 2 fois, sans oublier d’indiquer un indice afin de pouvoir le retrouver rapidement. Ca serait dommage ;)
11- Rebooter le mac, puis sélectionner « fermer la session », ouvrer la bonne session utilisateur.
12- De nouveau, retourner dans les comptes utilisateur et supprimer le compte qui vous a servi à déverrouiller votre compte personnel.
13- Rebooter le mac et le tour est joué !

 

logo-linux-debian

Créer une LUN iSCSI sur une SQUEEZE pour ajouter un disque sur une Lenny

4

Dans cet article, je vais détailler comment créer une cible iSCSI (une LUN iSCSI) sur une Debian SQUEEZE puis, monter cette LUN en tant que disque dur sur une Débian Lenny. La première partie de cet article peut servir de base pour les sujets suivants :

- Utiliser une cible iSCSI pour ajouter un disque sur Ubuntu
- Utiliser une cible iSCSI pour ajouter un disque dans Windows Server 2008R2

Pré requis :
- Un ordinateur avec un client SSH pour configurer les distributions
- 2 Machines (physiques ou virtuelles) sous Linux : Le serveur iSCSI (= Distribution SQUEEZE appelé target iSCSI / cible iSCSI)  et le Client iSCSI (= Distribution Lenny, le client peut être appelé aussi : initiateur / ou initiator)
- On part du principe que les deux linux ont déjà le réseau & l’accès internet de configurés, et que ces deux machines peuvent se voir et dialoguer ensemble (attention si vous avez des FWs).

- Mon sources.list se compose de : nano /etc/apt/sources.list

deb http://security.debian.org/ squeeze/updates main
deb-src http://security.debian.org/ squeeze/updates main
deb http://ftp.debian.org/debian/ squeeze-updates main
deb-src http://ftp.debian.org/debian/ squeeze-updates main
deb http://ftp.easynet.be/ftp/debian/ squeeze-updates main non-free contrib
deb ftp://ftp.skynet.be/debian/ squeeze main contrib
deb http://backports.debian.org/debian-backports squeeze-backports main

 

1 – Préparation du Serveur iSCSI, c’est lui qui a de l’espace disque disponible, que nous allons monter sur le client iSCSI.

aptitude update && upgrade

Un petit reboot (optionnel). Et on installe le paquet iscsitarget-dkms qui va nous permettre de créer des LUN iSCSI.

(suite…)

logo-linux-debian

Ajouter un service linux au démarrage (Debian SQUEEZE)

3

Si vous avez besoin de lancer un script au démarrage de votre linux voici la marche à suivre :

Créer un votre script dans /etc/init.d/

Dans mon cas on va le nommer : script-test.sh

vim /etc/init.d/script-test.sh

Et avant vos commandes voici ce que vous devez ajouter :

#!/bin/bash
### BEGIN INIT INFO
# Provides: Votre Nom ou service …
# Required-Start: $local_fs $network
# Required-Stop: $local_fs $remote_fs
# Default-Start: 2 3 4 5
# Default-Stop: 0 1 6
# Short-Description: Une petite description rapide
# Description: Description détaillée
### END INIT INFO

<< Vos commandes >>

On rends exécutable le script

chmod a+x /etc/init.d/script-test.sh

Enregistrez et quittez. Puis exécutez :

update-rc.d script-test.sh defaults

Et voila. Redémarrer & Enjoy !!!

logo-linux-debian

Shell : supprimer les blancs contenu dans vos noms de fichiers

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’un utilitaire sous linux utilisable en ligne de commande, qui permet de remplacer n’importe quel « espace » par un « underscore ».

Il s’appelle « Detox » et n’est pas installé de base. Il faut donc faire un « aptitude install detox », ou n’importe quel autre gestionnaire de paquets, pour pouvoir l’utiliser sous GNU/Linux. Il suffit ensuite d’appliquer la commande :

detox dir/

Il possède également un tas d’options sympathique, que vous pouvez bien sur découvrir avec « man detox ». En voici quelque extrait :

The main options:

-f configfile
Use configfile instead of the default configuration files for loading translation sequences. No other config file will be parsed.

-h –help
Display helpful information.

-L
List the currently available sequences. When paired with -v this option shows what filters are used in each sequence and any properties applied to the filters.

-n –dry-run
Doesn’t actually change anything. This implies the -v option.

-r
Recurse into subdirectories.

-s sequence
Use sequence instead of default.

logo-seven

« GodMode » sous Windows 7

0

Pour tout les admin réseau qui, parfois, ont la vie dur, il existe un petit « truc » qui va vite devenir votre indispensable du moment et qui regroupe toutes les options fort sympathique de Windows qui, soit dit en passant, peuvent vite devenir une vrai torture en cas d’install massive de machine.

 

Donc pour ouvrir ce « fabulous folder », rien de plus simple :

Créez un nouveau dossier, par exemple sur votre bureau.

Baptisez le « GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C} ».

Et voilà!, vous avez maintenant accès a toutes les options de Seven, même les plus cachés.

 

 

PS : Ce « tips » marche également sous XP et Vista, cependant les versions 64 bits semble posait quelques soucis (Sous Seven, en 64 bits je n’en est eu aucun).

Si, malgré tout vous l’utilisé quand même sous ces versions, il se peut que vous rencontriez des problèmes au démarrage.

Pour les résoudre, au démarrage de votre PC cliquez sur la touche F8, puis sous DOS tapez « c:windowssystem32″.

Ensuite, tapez : « RmDir “C:UsersVOTRENOMDESESSIONDesktopGoDMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}” ».

sharepoint-foundation-auto-open-parameter

MS Sharepoint Foundation 2010 : Ouverture des pièces jointes automatiquement dans le navigateur

0

Si vous travaillez sur un portail de type Sharepoint Foundation 2010, il est possible d’ouvrir automatiquement les pièces jointes insérées dans une annonce. Le comportement par défaut étant d’enregistrer le document sur le bureau, et de l’ouvrir dans un second temps.

Pour cela :

  • rendez-vous dans l’administration centrale de Sharepoint Foundation 2010 :

 

 

  • Sélectionner votre site, puis cliquer sur « Paramètres généraux »,
  • Placer l’option « Gestion des fichiers par les navigateurs » sur « Permissif »
sharepoint-foundation-auto-open-parameter

sharepoint-foundation-auto-open-parameter

Haut de page